Que la force soit avec toi!

Yoda, Jedi, Star Wars, Extraterrestre

Nous avons créé  il y a un an un nouveau concept : les ORDRES à l’instar des Ordres Jedi.

J’ai trouvé un début de definition assez intéressante : l’Ordre Jedi était une ancienne communauté guidée par sa croyance et son observation de la Force et notamment de son côté lumineux. Pour les puristes je vous laisse faire un google pour une définition plus complète, quant à moi je vous donne la définition que nous, chez Groupe La Centrale, nous avons donné :

Un ordre est un sujet/projet transverse qui permet de réunir et constituer une équipe pluridiciplinaire pour travailler ensemble. Je vous fais un feedback sur ce nouveau process.

Qui : il concerne tout le monde des métiers Produit, IT ou marketing :

  • Direction technique : Développeurs, Scrum master, Manager, Ops, Architecte, CTO
  • Direction Produit : PO, UX/UI Designers…
  • Direction marketing communication
  • Direction marketing Btb
  • Analytics
  • SEO
  • COO
  • CPO

Quand

  • On alloue une journée par semaine à chaque personne pour travailler sur son sujet
  • Elle choisit sa journée mais en pratique c’est plus facile à gérer quand tout le monde a le même jour : ex le vendredi est officiellement la journée ordre pour ceux qui participent à un ordre
  • La personne s’organise comme elle souhaite sachant qu’idéalement un weekly meeting est conseillé.
  • 1 fois par mois un comité est mis en place pour donner l’avis sur les ordres proposés et actifs

Quoi

  • Tout sujet transverse
  • Nouveaux sujets innovants
  • Les POC que l’on voudrait lancer (tiens si on teste AWS Timestream avec l’ordre Annonces)
  • Un sujet technique
  • Une façon de faire (comment je dois monitorer mon application)

Comment

  • 1. Je crée un jira dans une file Projet
  • 2. Je constitue mon equipe (je « vends » mon projet et je recrute les gens) : il faut le JEDI (oui comme dans StarWars, le plus fort quoi ou plutôt celui qui porte le sujet) , les membres de son equipe et un facilitateur (un manager IT pour aider et faire un sorte d’assurer le bon fonctionnement et de solutionner les points de blocage)
  • 3. Je soumets mon idée à un comité pluridiciplinaire (Dev, architecte, Po, Manager …) avec les objectifs attendus dans un délai de 3 mois
  • 4. Une fois le projet validé, tous les mois je fais un update auprès de ce comité d’ORDRES pour présenter les avancements
  • 5. On valide chaque mois auprès de ce comité si on continue le sujet ou bien on arrête

Les questions qu’on a eu :

  • En fait c’est pour faire les projets qui ne sont pas priorisés dans notre RoadMap?
  • Ce sont les projets techniques de FE (François Emmanuel PIACENTINI le CTO) ?
  • Ce sont les projets fonctionnels de Jérôme ? (Jérome PONSIN le COO)
  • Je suis obligé de participer ? J’ai déjà les sujets de ma feature-team.

Exemples de sujets que nous avons eu :

  • Feature Flipping 
  • L’ordre JIRA (qui nous permet d’uniformiser nos boards/workflow) 
  • Redesign d’une salle de réunion sans fenêtre qui a été désertée par tout le monde (qui d’ailleurs est devenue une des salles les plus prisées pour les réunions après le redesign)

Resultat de l’ordre du redesign de la salle Caroussel 2.0 :

  • Storybook (mise en place chez GLC sur l’ensemble de nos sites)

Feedback

Effectivement nous avons eu plusieurs problématique et je vous indique ici comment nous les avons solutionnées

  • La participation : « Je suis obligé de participer ? J’ai déjà les sujets de ma feature-team »
    • Expliquer l’intérêt de participer à un ordre (donner du sens) : on contribue à un projet transverse qui nous impacte, qui impacte notre feature team. Soit tu fais partie de ceux qui vont poser les normes, les standards en participant à l’ordre, soit tu vas « juste » les appliquer par la suite lorsque ce sera fait et donc on te donne l’opportunité de donner ton avis et de construire la base qui sert pour tous. Ex : Ordre Yeoman GLC ( définit un ensemble d’artefact prêt à être utilisé pour l’init d’un projet, en gros te simplifier la vie quoi !) et ça devient une norme chez GLC
    • Ça te permet de voir un sujet que tu n’aurais peut-être pas fait car tu n’as pas de connaissance sur le sujet ex : un sujet de Machine learning alors que je suis un developpeur Web
  • Le temps «J’ai pas le temps, j’ai piscine »
    • On te donne le temps : tu crées les Jiras dans ton equipe et lors de la priorisation d’un sprint : il sera dans l’itération (bon la j’avoue que ce n’est pas aussi fluide car au sprint planning il n’y pas l’US et arrivé le vendredi la personne indique qu’il va faire de l’ordre et forcément le PO et le manager demandent mais où est le jira ???? ). Oui cela demande l’organisation ! C’est la qu’intervient le facilitateur et le JEDI !
    • Je ne vous cache pas que sur certains sujets primordiaux j’ai mis des « volontaires » de mes différentes equipes et je leur ai expliqué l’importance de leur participation pour leur feature team.
  • L’avancement : les tickets sont là, mais parfois non priorisés ou n’avancent pas. C’est là qu’intervient le facilitateur pour voir les points de blocages de manière transverse et aider cette equipe d’ordre. Certains ordres avancent sans la présence obligatoire du facilitateur, c’est le JEDI qui le sollicite en cas de besoin.

Voici un KPI sur les 41 projets que nous avons eu : (oui tout n’est pas accepté ! on a eu 5 projets refusés, des idées qui sont restées à l’ordre de proposition et 22 projets en PROD)

Next step :  les projets transverses c’est bien mais on en fait quoi ?

C’est notre next step une fois le projet réalisé et en production, une Feature team récupère la stack et donc du maintien et des évolutions. Cette partie n’est pas encore rodée car les projets restent dans l’état de cloture. Il nous reste donc à continuer à les faire évoluer.