En passant

AWS:reInvent 2017 by Sam

http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d160799164k9386626o1l1/awsreinvent2017

Avant :

  • On échange nos numéros de portable
  • On se dit qui part avec quoi (tu mets combien de chaussettes dans ta valise ?)
  • On réserve les conférences depuis Paris (plutôt bons élèves car on a vu des personnes qui ne l’ont pas fait et se retrouvent sans place une fois là-bas)

 IMG_0162

26 novembre 12h : départ synchro de l’équipe

La première découverte de la synchronisation et de la vie en communauté (Florence t’es où ? Nicolas encore au Duty-free ? on se retrouve à l’embarquement ?). Dès l’aéroport on a un avant-goût des nombreuses files d’attente que nous aurons durant le séjour. C’est un peu comme à Disney pour faire Space Mountain, les files d’attentes sont un passage obligé ! On reste tous réveillés par l’excitation… ou plutôt par le bruit de l’avion. Arrivés à Chicago, on a l’angoisse des contrôles douaniers pour l’ESTA : on imagine comme dans les films un interrogatoire musclé sachant qu’à Paris la gentille hôtesse nous avait déjà posé des questions sur notre vie privée afin de s’assurer de nos bonnes intentions. Finalement l’agent américain est d’humeur blagueuse et nous laisse rentrer sur le territoire tranquillement.

26 novembre à 21h : arrivée à LAAAS VEEEEEGAS

Dans le taxi, nos yeux sont rivés vers le décor plutôt gargantuesque avec des hôtels immenses et bling bling qui s’offrent à nous. Arrivés à l’hôtel, on est tous fatigués par ce long voyage. Là nous découvrons « les casinos ». Mon concept de Casino : il y a UN casino au milieu de la ville, un grand. En fait il y a DES casinos dans chaque hôtel. Dans le notre nous avons, malgré l’heure tardive, des joueurs, la musique à fond, un brouhaha permanent. C’est une ville qui ne dort jamais, il y a toujours des gens qui jouent, la musique qui chantonne des morceaux à la mode, des speakers…. Après une bière bien méritée… non plutôt un repas bien mérité et avoir récupéré notre précieux sésame : le badge AWS, nous allons nous dormir enfin pour ceux qui y arrivent…

IMG_0323.jpg

27 novembre

Nous découvrons l’envers du décor, la musique jusqu’à 3h du matin, la clim qui n’en fait qu’à sa tête et le décalage qui nous réveille à 3h du matin. Réveil à 06h00 pour certains pour aller aux conférences dès 07h00 et d’autres à la salle de sport. Je vous rassure nous n’avons pas tous été aussi… dingues. Mais on se synchronise pour aller au petit déjeuner à 8h30. Début de la complexité à se synchroniser dans un groupe de 8 personnes. Premier choix : l’heure c’est l’heure… enfin plus ou moins.

Premier petit déjeuner dans une immense salle du Mirage, une salle impressionnante, l’équipe commence à arriver un à un. Nous faisons même connaissance avec un ingénieur venu seul et on se dit qu’on est bien content d’être avec des visages connus à cet événement. Puis nous partons tous à nos conférences, tous « so exicted » ou plutôt « so exhausted ». On se synchronise sur Whatsapp (merci à ce fabuleux outil qui nous a permis d’échanger tout au long de notre périple pour égayer nos longues journées) sur le « qui est où et quand » et résoudre les questions du type «Alexa where are my co-workers » non plutôt «où est ma salle et je suis perdu !» « quand est-ce qu’on mange ?». En fait cela nous a permis d’échanger sur nos conférences, nos impressions, nos coups de cœur et nos moins coups de cœur.  Nous découvrons nos hôtels des conférences : Aria, Venetian et MGM. Des hôtels gigantesques qui peuvent accueillir 10k personnes avec des salles qui peuvent contenir 200 personnes et des théâtres de plus 1000 personnes. Pour se déplacer d’une salle à une autre et d’un hôtel à un autre il faut de bonnes chaussures …. de randonnées et des navettes.

  • 1re conf « Alexa where is my car » pour certains
  • visite de Zappos family pour d’autres

Cette première journée de conférence met en évidence à quel point la personnalité du speaker est importante, il y a ceux qui sont très sérieux et qui restent sur leur timing, il y a ceux qui rendent les présentations plus attractives par de l’humour (encore que toute l’auditoire ne partage pas le même? ou n’a pas saisi?). C’est aussi là que nous nous rendons compte pour les débutants que les niveaux sont très disparates et que tout n’est pas pertinent en terme de contenu.

Pour ceux dont les conférences se terminaient vers 18h rendez-vous dans les « débuts de soirées » organisées par Amazon dans les restaurants bar. Commencent alors les épreuves de savoir s’orienter dans un lieu inconnu pour retrouver ses petits camarades. Ces soirées de petits fours et boissons finissaient nos journées. Enfin nos journées Amazon… et c’est le début de nos soirées CBM !!! Après les décalages horaires, les vols et la journée intensive on essaye de découvrir un peu cette ville bouillonnante. Chaque hôtel est une réplique de ce qui se trouve en Europe : Vénise, Paris …

28 novembre

Journée remplie de conférences dont une plutôt sympa et très intéressante sur NetFlix : A Day in the Life of a Netflix Engineer III de Dave Hahn.

29 novembre

IMG_20171129_083812 (1).jpg

Première keynote du CEO Andy Jassy’s Keynote à (8h00… ils sont fous ces américains….mais on était tous là…), un souci technique de réseau après 1h30, on a déserté les salles en rediffusion; la salle principale étant bloquée à partir une certaine heure pour les exécutifs, impossible pour nous de suivre la fin de la conf. Petite anecdote intéressante : nous avions des badges avec un tour de cou différents et les « 1st class », comme nous les avions surnommés, était en gris, la classe ! (c’est un peu comme la business dans l’avion sauf qu’ici c’est pour des places des conférences clés, ils sont redirigés automatiquement par les organisateurs qui ont l’œil affuté, ils ont des déjeuners dans un cadre plus sobre tandis que nous autres tour de cou noir avions les parkings gigantesques. Ils ont aussi « Echo » qui leur est distribué à minuit jour de leur arrivée, c’est bien connu c’est une priorité à minuit de l’avoir sous la main (clin d'œil)). Cela dit notre exécutif déjeunait avec nous (et nous ramenait des cookies reservés aux executives).

La keynote est un show à l’américaine entrecoupée de musique et chansons en lien avec le discours du speaker. On a eu la première avec « Everything is everything » qui est le slogan de ce reinvent 2017. A méditer….

Entre les conférences, nous avions remarqué que tous les partenaires avaient été regroupés dans un espace, en allant faire un tour nous remarquons qu’il a plein de goodies à récupérer!!! c’est un peu comme aller à une foire pour gagner pleins de trucs SUPERS et… inutiles (sourire). On fait donc les stands et on donne de notre personne pour récupérer des goodies pour nos équipes (hey guys appréciez l’effort svp car on avait les pieds en compote, petit conseil de Florence : appliquer du dentifrice sur les pieds et le conseil fut suivi à la lettre….). A noter que la récupération de goodies sefait au prix de laisser son email et tel professionnel… Vive le spam au retour sur Paris !

30 novembre

2ème keynote : la Werner Vogels’ Keynote (8h30). Elle était plus intéressante que la première qui restait une énumération des nouveautés (qui parfois n’en étaient pas puisque la communauté était au courant un peu avant des produits), il y a eu des démos notamment sur Code9 qui est plutôt pas mal du tout dont la fonctionnalité sur les pairs reviews. C’est plutôt top pour les équipes qui travaillent à distance.

Puis on fait une seconde session de goodies avec Nicolas (comment croyez-vous que nous avions eu les 40aines de tee-shirts que nous vous avons amené???).

1 décembre

Début de notre découverte du pays de l’Oncle Sam! Après le check out à 7h30 on découvre notre petite voiture…..l’adjectif petite ne s’applique pas aux voitures américaines. Après la sortie de la ville on découvre petit à petit les paysages magnifiques et changeants, rocheux et montagneux … On se réconcilie petit à petit avec l’Amérique car Las vegas est un peu l’Ibiza de l’Espagne.

Notre découverte commence par le parc Zion via un parcours en voiture avec des arrêts pour suivre des chemins courts de randonnée. Le paysage est grandiose digne des plus beaux Westerns. Puis on s’arrête à Mesquite, et on découvre des petites villes des gens plutôt sympathiques. Après le repas c’est reparti pour des minis randonnées, le soleil se couchant très tôt on est obligé de revenir sur nos pas sur le chemin de randonnée, prudence oblige. Nous partons donc dans la pénombre vers Bryce, dont on ne voit pas grand-chose à notre arrivée en dehors des écureuils et les magnifiques cerfs hémiones que nous avions croisés près des parcs.

Après un repas bien mérité retour à l’hôtel à 23h et nous nous laissons aller dans les bras de Morphée malgré la tentative de notre chef pour un shooting de cerfs.

2 décembre

Réveil à 6h30 pour aller assister au lever du soleil au Bryce à 7h30. 7h15 nous courrons tous vers le point de vue préconisé. Et là nous découvrons la beauté de Bryce à couper le souffle, le soleil n’a même pas pointé le bout de son nez. Avec chacun un café à la main, enfin chocolat pour certains, on admire le lever du soleil qui met en exergue les nuances de ces roches roses, rouges ocres. Le spectacle est magnifique.

IMG_0868.jpg

Puis nous partons en randonné… bon d’accord le terme balade est plus adéquat. La descente fut plutôt facile et la remontée easy pour le plus sportif et le plus jeune… Plus lente pour les autres, mais le paysage grandiose et magnifique rendent l’effort agréable. Un tel spectacle se mérite. Voilà c’est la fin des aventures et nous retournons vers Las vegas par la route et profitant au maximum des paysages qui s’offrent à nous durant le trajet.

Cette fois aucun mal à dormir dans l’avion avec tout le manque de sommeil accumulé, nos soirées intensives  … ou plutôt nos journées intensives ☺Nos marches de 15km par jour.

3 décembre

Fin de l’aventure, un bilan très positif aussi bien humainement que techniquement. On revient à Paris après une semaine plutôt incroyable. Un successful teambuiling également!

Fred’s Interview :

L’objectif était pour moi de consolider les sujets serverless et microservices, et j’ai été servi en volumes de conférences, même en ne choisissant que des sessions « Expert » ou « Advanced » !
Après 3j, j’avais déjà fait le tour de la question et j’ai du adapter mon planning sur d’autres sujets.
J’ai ainsi pu approfondir DynamoDB, S3 et d’autres sujets différents de ma fonction principale comme la IoT ou la gestion de la data.

Pour résumer ces 5j, je retiens les éléments marquants suivants :
– S3 devient une solution centrale peu onéreuse qui adresse beaucoup de problématiques : ESB, DataLake, Archivage
– Athena permet de requeter en SQL toutes les données de S3 à moindre coût sans serveur et en un temps record
– DynamoDB renforce son offre avec le cache DAX et les tables multi régions (nous ne sommes pas concernés)
– Lambda s’étoffe avec Canary, le déploiement progressif, il s’agit exactement du problème que nous avions rencontré cette année
– Cloud9, un IDE de développement « web-based » payant, AWS tente une incursion dans le marché des IDEs dominé par Eclipse et IntelliJ!

A la fin de la semaine, j’ai pu conclure que nous faisions partie des « early adopters » tout en maitrisant le risque lié à l’innovation, et que de plus nos dernières réalisations avaient une place dans les conférences AWS !
Pour finir, la progression d’AWS donne le vertige, surtout ces 2 dernières années où leur offre s’étend tellement qu’elle pourrait devenir illisible.

Jusqu’où ira AWS ? Jusqu’où irons nous avec eux ?

Jérôme’s interview

Il s’agissait d’abord de bien s’organiser parmi les très très nombreuses sessions de 7h00 à 20h00 dont les niveaux techniques variés pouvaient convenir tant à ceux qui laissent leur bouquin de certif’ prendre la poussière qu’aux plus nerds d’entre nous. Il y en avait pour tous les niveaux et tous les goûts.

De très bon souvenirs … les « deep dive » de 7h00AM. Première conf de la journée. L’avenir appartient aux lève-tôt. Une très intéressante session technique …. vraiment technique …. sur les nouveautés EC2 : https://www.youtube.com/watch?v=mZy6E2I5Rek. On y découvre notamment l’arrivée de kvm comme socle de virtualisation pour les C5 et M5. D’après AWS, Xen ne disparaitra pas pour autant. La gamme C5/M5 est moins chère et a des performances accrues sur le stockage et le réseau. Important : il faut la dernière version d’Amazon Linux pour bénéficier des drivers NVMe et du réseau ENA. La session donne également quelques éléments de compréhension et de tuning : noeud NUMA, hyperthreading, … pour les ultra roots !

Un café et un peu de marche pour enchainer sur deux autres Deep Dive concernant le stockage : storage Gateway https://www.youtube.com/watch?v=9wgaV70FeaM mais aussi s3/Glacier https://www.youtube.com/watch?v=9_vScxbIQLY. Le composant « storage gateway » nous intéresse tout particulièrement. Il va contribuer à remplacer tant notre vieux stockage sur bandes physiques par des bandes virtuelles, mais aussi étendre notre stockage NFS situé sur le site de Joubert … tout cela vers s3 et Glacier.

Grosse dominante également de la semaine :  la sécurité. Une session orientée « anti pattern », https://www.youtube.com/watch?v=tzJmE_Jlas0 quelques bonnes pratiques intéressantes, pour la plupart déjà implémentée chez Carboat. Un point martelé pour les « DEVSECOPS » tout au long du summit fut la séparation des ressources au niveau du compte en fonction de l’organisation (https://www.youtube.com/watch?v=71fD8Oenwxc), mais aussi l’importance de l’audit et de l’accounting (cloudtrail !)…. là où devons nous améliorer. Un peu déçu tout de même par la session, qui servait de tremplin à la présentation d’une solution commerciale d’un partenaire …
AWS nous présente néanmoins GuardDuty https://www.youtube.com/watch?v=3woHf3G3Uoo, outil de détection de menaces (scan de port, accès via Thor, tentatives d’intrusion, liste de ports ouverts), 30 jours en évaluation. Après deux semaines de fonctionnement, on peut dire que soit l’outil n’est pas encore efficace, soit les ressources Carboat sont plutôt bien protégées (ou les deux …)

Une semaine très enrichissante, des américains qui bossent sérieusement sans se prendre au sérieux … et une valise au retour pleine de bonnes idées pour lesquelles il s’agira de trouver du temps pour les transformer en réalisations !

So awesome :

Mention spéciale pour Silvain qui a passé sa certification AWS sur place !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s